Association Connaissance du Japon

Voici un forum qui vous permettra de mieux connaitre l'association connaissance japon où vous pourrez discuter de diverses choses abordant le japon.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 non aux jo !

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: non aux jo !   Lun 18 Aoû - 14:08

les chinois résistent comme ils peuvent à la propagande des JO :

Les Chinois inventent des mots pour se moquer des JO









Par Emilie Li ah Kim | Etudiante | 14/08/2008 | 07H40


(De Pékin) Dans un environnement dominé par la langue de bois et la communication officielle, les Chinois contournent les interdits et les tabous en se servant des ressources de la langue chinoise. Ils inventent au passage des néologismes licencieux, qui se répandent à grande vitesse sur Internet et par SMS.

La souplesse de la langue chinoise se prête parfaitement à ce jeu de trompe-l’oeil, et le résultat est parfaitement adapté à Internet. Le processus est simple: il s’agit de réarranger des mots composés. Les filtres mis en place par les censeurs du département de la propagande sont organisés par mots-clé et donc incapables de déceler le sens du mot nouvellement crée, dont la graphie n’est pas encore prohibée.

Les néologismes fleurissent ainsi depuis le début des JO et les nouveaux mots forgés sont souvent des variations autour du mot jeux olympiques, en chinois: aoyun (奥运). Les significations de ces nouvelles trouvailles langagières sont multiples.

Ca donne par exemple naoyun (闹运), qui signifie des "Jeux pénibles" ou encore des "JO trop bruyants", ou tout simplement "non aux JO". Voyez la proximité phonique entre nao et no!

Il y a aussi, nous signale Stéphanie Ollivier, une expression qui est désormais très en vogue chez les Pékinois que le battage olympique a fini de saturer : biyun (避运) éviter les Jeux. C’est aussi un homophone pour le mot contraception en chinois. Et en filant la métaphore on obtient le biyuntao (避运套) aussi préservatif en chinois, c’est l’expression argotique du moment dans l’industrie touristique pour désigner les "package qui permettent d’éviter les Jeux". Stéphanie a pour sa part été invitée à une "soirée biyun"…

Une parodie de la ligne officielle




Chen Feng, célèbre journaliste, a lancé pour sa part une série d’articles satiriques sur son blog, caricaturant le travail de préparation des JO. Il l’a nommé gongwaiyun(恭外运) autre néologisme qui signifie "évènement au cours duquel les athlètes sont reçus respectueusement". Son homophone signifie accessoirement "grossesse extra-utérine".

La sécurité et la protection de l’environnement sont les cibles favorites de sa plume assassine, voici l’extrait de "l’express de la grosses extra-utérine" numéro quatre:

"Un porte-parole a annoncé hier que le gouvernement considère l’adoption de mesures encore plus drastiques pendant la période des Gongwaiyun, afin d’assurer la protection environnementale. Le porte-parole s’est déclaré outré par les arrières-pensées de quelques médias étrangers qui, à la vue du ciel récemment spectaculaire de Pékin ont critiqué la pollution environnementale.

Il déclara: "L’impossibilité de voir clair relève d’une beauté brumeuse et ne représente en aucun cas un air de mauvaise qualité." Citant un exemple, il dit : " dans un hammam, on ne peut pas voir clair. Ca s’appelle de la vapeur et non de la pollution." Citant un autre exemple, il dit, "Sur la lune on peut voir clair. Pensez vous que la qualité de l’air est bonne là-haut?"

Cependant, il a aussi ajouté qu’afin de permettre à la foule de nations étrangères de comprendre pleinement notre niveau d’engagement au slogan "Un monde, Un rêve de printemps", en plus des ordres récents pour interrompre la production d’un plus grand nombre d’entreprises, le gouvernement va se pencher sur le fait d’empêcher tous les gens considérés comme appartenant aux "Trois Sans-rien" (sans pouvoir, sans argent, sans éducation) de conduire leur véhicule, à part ceux dont la plaque d’immatriculation ne finit pas par un nombre pair ou impair. Les entreprises des "Trois Sans-rien" seront uniquement autorisées à fonctionner la nuit, après 25:00.

Lorsqu’un reporter lui demanda qu’est-ce qu’il serait fait si les résultats ne pouvaient être atteint dans les temps, le porte-parole répondit avec un sourire mystérieux: "le gouvernement a déjà identifié la plus large source de pollution, et va adopter des mesures drastiques pour la contrôler." Des sources ont révélé que les mesures drastiques du gouvernement inclueront l’interdiction aux "Trois Sans-rien" d’émettre des vents. Les contrevenants seront punis."


Cette chronique satirique use d’un ressort commun aux mots neufs crées sur la blogosphère : le rabaissement de ce qui est officiel et sérieux sur le plan matériel et corporel. La réinterprétation vise clairement à railler mais aussi à créer un véritable décalage.

A la sphère officielle, où le langage est poli, d’où toutes les aspérités sont gommées, s’oppose une sphère non-conformiste, qui, non contente de combattre la langue-de-bois, réinvente la langue chinoise.

Merci à Mélinda Liu et à son blog "countdown to Beijing" sur Newsweek.com, qui a parlé de Cheng Feng, et à Stéphanie Ollivier pour sa contribution linguistique

http://rue89.com/hors-jeux/les-chinois-inventent-des-mots-pour-se-moquer-des-jo
Revenir en haut Aller en bas
 
non aux jo !
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Association Connaissance du Japon :: Fourre tout-
Sauter vers: